30 jours sans Gluten (et sans lactose)

January 7, 2015

 

Introduction

 

  Problèmes de santé? Bien être? Performance sportive? Régimes à la mode? Tant de questions que nous pouvons nous poser avec la folie du sans gluten, et dans une moindre mesure, de celle du sans lactose.

 

  Des sportifs vantent les mérites de cette alimentation, des auteurs et des personnes du milieu médicale luttent contre l'apport de ces ingrédients que nous trouvons partout, mais d'autres prétendent qu'il s'agit simplement du nouveau régime qui passera au fil du temps. Pour autant, nous ne trouvons pas vraiment de tests complets sur la toile.

 

  Comme nous ne sommes jamais mieux servi que par soi même, je vais vous parler du gluten et du lactose, puis je vais vous exposer le régime restrictif que j'ai suivi avec un autre sujet pendant une certaine période.

La ligne de conduite de ce blog, si vous avez lu les précédents articles, est de vulgariser les lectures ou études que vous pourrez retrouver ailleurs, sans bercer dans le scientifique, et de parler des bonnes pratiques à réaliser sans se prendre la tête. Alors bonne lecture!

 

 

1ère partie - Présentation

 

 

Pourquoi le sans gluten?

 

Qu'est ce que le gluten?

  Le gluten est une modification génétique créée au cours du siècle dernier afin de pouvoir répondre à la demande croissante de la population en produit céréalier. C'est grâce à lui que la pâte à pain est résistante et élastique et qui permet à la pâte de lever.

Le gluten est présent dans les céréales, le blé, le pain, les biscuits, etc...

 

Ce qu'il faut savoir :

- 3% des français sont intolérants au gluten (maladie coeliaque).

- le gluten provoque des réactions immunitaires pouvant à moyen et long terme déclencher des cancers, maladies auto immunitaires, la sclérose en plaques, la polyarthrite rhumatoide,...

- le gluten provoque également : fatigue chronique, ballonnements, maux de tête, eczéma, ...

- les céréales contiennent également d'autres substances toxiques entrainant des inflammations, ulcères, carences,...

- la sensibilité au gluten est difficile à détecter et touche un grand nombre de personnes, dont la plupart l'ignore. Le meilleur moyen est de faire le test entre 10 à 20 jours afin de constater des changements dans son rythme de vie.

 

 

Pourquoi le sans lactose?

 

 A coup de messages publicitaires, de marteau thérapie, nous savons maintenant que les produits laitiers sont nos bons amis, car ils apportent le calcium suffisant à notre organisme et luttent contre l'ostéoporose. Mais nous devrions creuser un peu plus loin pour comprendre.

 

 L'homme est le seul mammifère à consommer du lait après sa petite enfance. C'est au cours de celle ci que nous ingérons le lait afin d'accompagner la croissance.

 

Ce qu'il faut savoir :

- le lait de la vache nourrit son veau. Celui ci prend 400 kilos en une seule année de vie!

- dans les recherches entreprises sur les ossements de nos ancêtres du paléolithique ou sur les chasseurs cueilleurs encore présents sur la planète, il n'y a aucune présence d'ostéoporose alors qu'ils ne consomment pas de lait. L'activité physique permet de lutter efficacement contre l'ostéoporose!

- le lait contient de l'insuline bovine, ce qui provoque la création d'anticorps pour la détruire. Il y a un risque de réaction immunitaire croisée avec l'insuline humaine. Cette réaction auto immunitaire pourrait conduire à un diabète de type 1.

- l'IGF-1 présente dans le lait de vache favorise la multiplication cellulaire et accroit en cas de cancer, le risque de décès.

- Les estrogènes, hormones féminisantes, sont présents dans le lait de vache et pourraient également développer plusieurs formes de cancers. Ils pourraient également diminuer la production de testostérone par réaction induite dans le cerveau.

- en cas de polyarthrite, l'albumine bovine stimulerait le système immunitaire et détruirait les articulations.

- les casomorphines (casérines) pourraient provoquer des risques d'infarctus du myocadre, d'athérosclérose et du syndrome de mort subite du nourrisson.

- la présence de phtalates et bisphénol A ont été trouvées également dans le lait de vache. Elles peuvent être impliqués dans des cancers, surpoids, infertilité et endométriose.

- le lactose peut provoquer des ballonnements, diarrhées.

- la consommation de lait maternel chez le bébé doit être privilégié (au moins 3 mois) car il prémunit de maladies pour l'enfant, et de cancer pour la mère.

- le calcium animal est absorbé au maximum à 40% par notre corps. Alors que le calcium végétal est absorbé à 75%!

 

Où trouver du calcium ?

- crucifères, radis, haricots à l'oeil noir, saumon en boîte, haricots blancs, laitue iceberg, petits pois cuits, amandes, eau, fruits et légumes...

- une solution moins radicale et que j'applique, est la consommation de lait de chèvre

 

 

2e partie - Le test

 

 

Profil des testeurs :

 

- Testeur 1 : 1 femme, 25 ans, ayant des problèmes aux articulations. Les analyses et examens étant en cours, nous soupçonnons entre autre, des maladies inflammatoires. Peu motivée pour faire ce test car grosse consommatrice des aliments incriminés (pâtes à tartiner, pain de mie, fromage à tartiner, yaourts, pain, pâtes...)

- Testeur 2 : 1 homme, 30 ans, pas de problème de santé. Motivé pour suivre le test, étant dans un état d'esprit de recherche d'une alimentation bien être. Avait déjà diminué sa consommation de gluten et de lait de vache (yaourtovore) quelques semaines avant le test et remarquait que sa digestion ne supportait plus vraiment les gros excès de plats comportant du gluten. Il continuera tout de même à consommer du lait de chèvre (yaourt le soir et fromage de temps en temps) et à consommer du fromage blanc une fois par jours.

 

 

Déroulement du test :

 

- 20 jours sans gluten et lactose pour la femme,

- 30 jours sans gluten pour l'homme.

- le test s'arrête une semaine avant les fêtes de Noël.

 

 

Le test :

 

- De nombreuses tentations pour les 2. Très dur quand on se retrouve en société, invité chez des amis ou au restaurant. Pas facile en faisant les courses mais on apprend au fur et à mesure à connaître ce qui est bon ou pas.

- Le prix du sans gluten et sans lactose est très élevé et il faut apprendre à faire soit même beaucoup de choses.

 

 

Quels aliments manger?

 

Il existe plusieurs aliments sans gluten ou sans lactose. Ce n'est pas évident de les trouver car ils ne font pas partie des gros produits de consommation. Nous pouvons les acheter en magasin bio (très cher) ou en supermarché (cher tout de même). La meilleure chose à faire et de préparer un maximum soit même les ingrédients à la maison ou de visiter des magasins bio en ligne sur internet et de commander en grosse quantité.

 

Liste d'aliments :

- lait de soja, lait d'amande, lait de riz, lait de coco.

- mix farine sans gluten en supermarché, farine de riz (faite maison), farine de sarrasin.

- noix, amandes, fruits secs, fruits et légumes, confitures, viandes, galettes de riz.

- fait maison : galettes de sarrasin, pain, pâtes à tartiner, brioches.

 

 

Résultats du test :

 

- Testeur 1 : aucun résultat probant. Aucune différence entre l'avant et l'après. Perte de poids surtout dûe au fait qu'elle a consommé moins de produits céréaliers et à base de lait ayant des indices glycémiques élevés..

- Testeur 2 : aucun résultat concrètement décelable mis à part sur les coups de barres de début d'après midi. Sujet à ces envies de siestes fréquentes vers 14h, pendant la période sans gluten et malgré des horaires de travail aléatoires de nuit et de jours, n'a plus ressenti de coups de barre. Perte de poids notables, surtout en masse grasse.

 

 

Et après ?

 

- Testeur 1 : Rien de spécial malgré un retour à une alimentation normale. Le test aura permis tout de même à se passer et à diminuer certains aliments néfastes sur consommés auparavant.

- Testeur 2 : le retour vers une vie sociale et le hasard du calendrier se rapprochant des fêtes, puis des stages dans une structure obligeant une alimentation de type cantine à midi, ont obligé à consommer beaucoup de gluten en peu de temps. Le premier événement, survenu un vendredi soir (anniversaire), puis le samedi midi (repas en cantine) et le samedi soir (restaurant), ont laissé des traces au niveau de la digestion sans pour autant qu'il y ait eu des excès lors de tous les repas. Le samedi midi, le repas composé de semoule de blé est mal passé, le soir, les pâtes encore moins bien. L'accumulation n'a pas été bien supportée par le transit.

Peu de jours après, un repas de Noël au travail composé de pains surprises, pâtes, tartes, a clairement été mal supporté.

Une semaine après, un autre repas a eu également le même effet. Par la suite, ça c'est calmé mais une alimentation comportant un minimum de gluten a été entamée.

 

 

Conclusion

 

  Oui à la limitation du gluten, oui à la limitation du lactose! Mais mis à part pour les personnes intolérantes, la suppression totale est un parcours du combattant à lui tout seul. Ça permet au moins de renforcer le mental!

 

  Les avantages tels la perte de poids et la diminution des coups de barres est une réelle plus value et permet de se sentir mieux, mais je pense que limiter la consommation de ces ingrédients à un repas ou deux dans la semaine suffira si vous n'êtes pas intolérants à 100%.

 

  Personnellement, avant ce test, j'avais déjà limité ma consommation de gluten et de lactose, et j'avais déjà ressenti des différences au niveau du poids en perdant uniquement de la masse grasse. De plus, la découverte de nouvelles recettes et aliments permettent d'étoffer les menus de la semaine.

Nous avons pu toutefois constaté que deux sujets réagissent différemment et la seule manière de voir les intérêts d'une telle nutrition est de l'essayer!

 

  Au delà de l'aspect quantifiable par la vue ou les sensations physiques, la limitation voire l'élimination de ces aliments apporterait des effets très bénéfiques pour la santé, car 1 cancer sur 2, et les maladies auto immunitaires seraient dus à notre comportement alimentaire!

 

 

Adrien Chartier

 

 

Sources :

 

Pr Henri Joyeux – Changez d'alimentation

Julien Venesson – Paléo Nutrition et Gluten, comment le blé moderne vous intoxique

Thierry Souccar – Lait, mensonge et propagande

Christophe Carrio – CTS Nutrition

Idée recette sur le site ''jeboxe.fr'' de Katell Lorand

 

Please reload

Featured Posts

30 jours sans Gluten (et sans lactose)

January 7, 2015

1/2
Please reload

Recent Posts

October 30, 2019

October 5, 2019

Please reload

Search By Tags
Please reload