(Re)Programmez votre alimentation

December 7, 2015

 

Introduction

 

Au moment de la rédaction de cet article, les fêtes de fin d'année approchent à grand pas. C'est une période rythmée par les abus alimentaires en tout genre. C'est d'ailleurs lors du passage à la nouvelle année que la remise en question de nos objectifs nous pousse à retrouver la forme. On reprend la muscu, les footings et les régimes en tout genre. Bien souvent, on s'y prend de la mauvaise façon, et les mauvaises habitudes reprennent le dessus rapidement.

Je vous invite à lire ou relire l'article sur le gluten et le lait que nous vous avions présenté il y a quelques mois (voir cet article).

 

L'alimentation peur revêtir plusieurs objectifs. Que ce soit dans un but de recherche de la performance, de santé ou bien être, elle constitue le pilier de notre quotidien.

Nous allons donc essayer de comprendre pourquoi et comment retrouver un équilibre alimentaire idéal.

 

 

1ère partie : Les idées reçues

 

- Les pâtes : Et non, ce n'est pas forcément votre partenaire sportif tant attendu. Et pourtant, on retrouve encore très souvent des pasta party les veilles de compétition sportives comme les marathons. Attention au type de pâte consommé, attention aux effets inverses recherchés avec cette consommation de pâtes.

En dehors de la compétition, nous veillerons à consommer des pâtes avec une cuisson al dente (indice glycémique moins important), et pas plus de 1 à 2 x par semaines pour limiter les impacts glycémiques et inflammatoires.

- Le petit déjeuner : Repas important, souvent mal géré, que ce soit par les personnes ne prenant rien lors du petit déjeuner, soit par les traditionnels pain mie / brioche / croissants et leurs accompagnements.

- Les régimes : J'essaye de le répéter autour de moi depuis plusieurs années, et avec bonheur je vois que les gens commencent à le comprendre : Non, ne faites pas de régime ! Il faut avant tout adopter des bonnes habitudes alimentaires.

- Les jus de fruits du commerce : Attention à la tromperie jus de fruit du commerce. Il n'y a pas forcément ce que vous pensez dans ces jus de fruits, et on peut y retrouver beaucoup de sucre, eau et autre.

- Les produits allégés : Sans sucre, sans matière grasse, 0%. Attention à une surconsommation et à leur composition qui n'est pas aussi saine qu'espérée.

 

 

2e partie : Pourquoi bien s'alimenter?

 

Il existe toutes sortes de raisons pour bien s'alimenter. Je vous en liste quelques unes :

 

- être en bon état de santé général

- 1 cancer sur 2 serait dû à une mauvaise nutrition (Pr Joyeux).

- le sucre et une alimentation inflammatoire favoriseraient le développement du cancer.

- une bonne nutrition augmente la récupération

- bien manger permet d'augmenter les performances sportives

- évite les coups de barres de milieu de journée

- permet, couplé à une activité physique adaptée, de perdre du poids et de maintenir cette perte de poids.

 

 

3e partie : Les erreurs à ne pas commettre :

 

- fumer avant et après votre séance de sport (règles des cardiologues de France).

- penser que le lait va vous protéger contre l'ostéoporose et vous donnera plus de calcium.

- manger n'importe comment avant, pendant et après votre séance ou une compétition.

- croire que les médicaments et les laboratoires nous gardent en bonne santé.

- consommer des compléments alimentaires sans avoir une bonne nutrition au préalable.

- sauter un repas en pensant que l'on perdra du poids.

 

 

4e partie : Les conseils à appliquer :

 

- changer son alimentation au fur et à mesure. Ne pas tout modifier d'un coup sauf en cas de forte intolérance ou allergie.

- manger du miel mais chez un apiculteur local.

- consommer des fruits et légumes de saison, à chaque repas !

- manger du poisson régulièrement, environ 3x par semaine : ATTENTION aux saumons et thons, pas + de 1 x par semaine.

- privilégier les viandes maigres : manger du poulet, diminuer l'apport en viande rouge (max 2/3x par semaine si vous pratiquez du sport de manière intensive).

- ne pas fumer! Encore moins autour de vos entraînements.

- ne pas consommer de gluten plus de 2 à 3 x par semaine.

- privilégiez les fromages et yaourts au chèvre ou brebis.

- 1 verre de bon vin rouge en milieu de repas.

- vous avez le droit de faire des écarts à hauteur de 10 à 15% de la totalité des repas dans une semaine en mauvais repas. Si 3 repas + 2 collations par jours = 2/3 mauvais repas par semaine

- cuisinez et ne mangez pas de repas préparés / industrialisés ou provenant de la restauration rapide.

- the last but not the least : consommez des aliments à index glycémique faibles ou moyens. Eviter les index glycémiques élevés.

 

 

 

Conclusion

 

Hippocrate, considéré comme le père de la médecine (460 – 370 av JC), disait déjà « Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit dans ta nourriture » et « Que ton alimentation soit ta première médecine ».

Votre changement physique, votre recherche du bien être, votre volonté de vouloir rester en bonne santé doit passer avant tout par la nutrition.

L'alimentation représente environ 70% des résultats que vous obtiendrez. Couplée à une activité physique régulière et adaptée, votre santé fera un bon en avant !

 

Je ne conseille à personne de suivre quelconque régime, de changer son alimentation d'un coup. Il va falloir faire des efforts progressifs, exactement comme lors de vos entraînements physiques.

 

Adrien Chartier

 

 

Sources :

 

Fightforme – 30 jours sans gluten et sans lait

Pr Henri Joyeux – Changez d'alimentation (éditions du Rocher)

Christophe Carrio - CTS Nutrition (CTS éditions)

Julien Venesson – Nutrition de la force (Souccar éditions)

http://www.thierrysouccar.com/blog/veille-de-competition-pasta-party-ou-pas

http://www.clubcardiosport.com/info.php : les 10 règles d'or des cardiologues

Please reload

Featured Posts

30 jours sans Gluten (et sans lactose)

January 7, 2015

1/2
Please reload

Recent Posts

October 30, 2019

October 5, 2019

November 4, 2018

Please reload

Search By Tags
Please reload